02/04/2011

La Passion du Christ (11/12)


 

Apparition aux disciples découragés
Marc 16:12-13, Luc 24:13-35

 
Après ces choses, nous apprenons que le Seigneur est apparu personnellement à Pierre, un fait que l’évangile ne fait que citer (Luc 24:34, 1 Cor.15:5), mais que nous pouvons comprendre comme un geste d’amour pour rassurer Pierre après sa défaillance dans la cour du palais du grand prêtre.
 
Luc et Marc citent une autre circonstance particulièrement propre à encourager toute personne en proie au doute : Jésus se joint à des disciples qui s’en retournaient chez eux dans la peine et le découragement, ayant vu leur espérance s’écrouler… Ces deux disciples avaient bien entendu le témoignage des femmes qui étaient allées au sépulcre (Luc 24:22-24), mais leur déception était telle qu’ils ont néanmoins quitté Jérusalem en fin d’après-midi pour retourner à leur village. Ils étaient à peine en route – Emmaüs n’est qu’à environ douze kilomètres de Jérusalem – que le Seigneur se joignit à eux…


Luc 23  13 Or, ce même jour, deux d’entre eux se rendaient à un village du nom d’Emmaüs, à soixante stades de Jérusalem. 14 Ils s’entretenaient ensemble de tout ce qui était arrivé.
15 Pendant qu’ils s’entretenaient et raisonnaient ensemble, Jésus lui-même s’approcha et se mit à marcher avec eux. 16 Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. 17 Il leur dit : Quels sont ces propos que vous échangez en marchant ? Ils s’arrêtèrent, fort tristes. 18 L’un d’eux, nommé Cléopas, lui répondit : Es-tu le seul qui, tout en séjournant à Jérusalem, ne sache pas ce qui s’y est produit ces jours-ci ? 19 Et il leur dit : Lesquelles ? Ils lui dirent : Ce qui concerne Jésus le Nazaréen, qui était un prophète puissant en œuvre et en parole devant Dieu et devant tout le peuple, 20 comment les principaux prêtres et nos chefs l’ont livré pour qu’il soit condamné à mort, et l’ont crucifié. 21 Nous, nous espérions qu’il était celui qui doit délivrer Israël ; mais encore, avec tout cela, c’est aujourd’hui le troisième jour depuis que ces événements sont arrivés. 22 Il est vrai que quelques femmes d’entre nous nous ont stupéfiés ; elles se sont rendues de grand matin au sépulcre 23 et, n’ayant pas trouvé son corps, elles sont venues disant qu’elles avaient eu une vision d’anges qui le disaient vivant. 24 Quelques-uns de ceux qui sont avec nous sont allés au sépulcre, et ils ont trouvé les choses telles que les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu.
25 Alors il leur dit : Ô gens sans intelligence et lents de cœur à croire tout ce qu’ont dit les prophètes ! 26 Ne fallait-il pas que le Christ souffrît de la sorte et qu’il entrât dans sa gloire ? 27 Et commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliquait, dans toutes les écritures, les choses qui le regardent. 28 Lorsqu’ils approchèrent du village où ils allaient, il parut aller plus loin. 29 Mais ils le pressèrent, en disant : Reste avec nous, car le soir approche et le jour a baissé. Et il entra pour rester avec eux.
30 Une fois à table avec eux, il prit le pain et il bénit ; puis l’ayant rompu, il le leur donna. 31 Alors leurs yeux furent ouverts, et ils le reconnurent ; mais lui devint invisible et disparut de devant eux. 32 Et ils se dirent l’un à l’autre : Notre cœur ne brûlait-il pas en nous, lorsqu’il nous parlait par le chemin, et lorsqu’il nous ouvrait les écritures ? 33 A ce moment même, ils se levèrent et s’en retournèrent à Jérusalem ; ils trouvèrent assemblés les onze et ceux qui étaient avec eux, 34 qui leur dirent : Le Seigneur est réellement ressuscité, et il est apparu à Simon ! 35 Ils racontèrent ce qui était arrivé en chemin, et comment il s’était fait reconnaître d’eux en rompant le pain.

  • De quoi parlaient-ils en chemin ? Luc 24:14-20.
  • Ont-ils connaissance de l’apparition de Jésus à Marie de Magdala, et aux femmes ensuite ?
  • Quel est le sentiment de ces disciples qui ont vu leur espérance s’écrouler ainsi ? Pourquoi sont-ils troublés ? Luc 24:25.
  • Quel est leur sentiment, tandis que Jésus leur ouvre les Écritures ? Que tirer de leur expérience ?
  • Que font-ils lorsque leurs yeux sont ouverts ?  Leur suffit-il de "savoir" ?
Une lecture rapide des Ecritures, et aussi une tradition solidement ancrée parmi les Juifs, fait que la venue du Messie devait être marquée avant tout par le rétablissement d’Israël (Luc 24:21). Et pourtant les Écritures évoquent maintes fois la nécessité d’un travail dans les consciences et les cœurs, et le Serviteur établissant le fondement du rétablissement en s’offrant lui-même en sacrifice. Voyons en particulier les textes prophétiques post-exiliques (Ésaïe 53, Zacharie 12-14, Daniel 9:20-27…). Le Seigneur leur parle sans faire peser sur eux de lourds reproches, sinon leur méconnaissance des Écritures… Et ces hommes découragés sont alors saisis, touchés au fond de leur âme par les paroles qu’ils entendent.
 
Il y a là un grand encouragement, et une instruction aussi : leur tristesse était le fait de la méconnaissance des Écritures ! Une leçon pour chacun !


 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

12:00 Publié dans La Passion, Textes fondamentaux | Eric

Les commentaires sont fermés.