07/08/2010

Un mystère caché jusqu'à la Croix


 

Un mystère caché jusqu'à la Croix
 
L’apôtre Paul expose un mystère
qui fut caché jusqu’au sacrifice de Christ !

 
 
L'APOTRE PAUL

Saul de Tarse, appelé Paul après sa conversion, se présente ainsi :

Je suis Juif, né à Tarse de Cilicie, mais élevé dans cette ville-ci, et instruit aux pieds de Gamaliel selon l'exactitude de la loi de nos pères, étant zélé pour Dieu, comme vous l'êtes tous aujourd'hui.  (Actes 22:3-4)

Et aux Philippiens il peut  écrire :

Bien que moi, j'aie de quoi avoir confiance même dans la chair. Si quelque autre s'imagine pouvoir se confier en la chair, moi davantage : moi circoncis le huitième jour, de la race d'Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu des Hébreux ; quant à la loi, pharisien... 
 
Mais les choses qui pour moi étaient un gain, je les ai regardées, à cause du Christ, comme une perte. Et je regarde même aussi toutes choses comme étant une perte, à cause de l'excellence de la connaissance du christ Jésus, mon Seigneur, à cause duquel j'ai fait la perte de toutes et je les estime comme des ordures, afin que je gagne Christ... (Philippiens 3:4-5,7-8)

Ce service pour lequel il fut « mis à part », il le reçut dès sa conversion (Actes 9:15-16) mais ne partit « en mission » que lorsqu’il y fut envoyé :

Et comme ils servaient le Seigneur et jeûnaient, l'Esprit Saint dit : Mettez-moi maintenant à part Barnabas et Saul, pour l'œuvre à laquelle je les ai appelés. (Actes 13:2)

Et ce service lui fut confirmé par les apôtres :

... et ayant reconnu la grâce qui m'a été donnée, Jacques, et Céphas, et Jean, qui étaient considérés comme étant des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d'association, afin que nous allassions vers les nations... (Galates 2:9)

 
LE SERVICE DE L'APOTRE

La révélation aux non-Juifs d’un mystère qui n’était pas connu avant que Jésus se soit sacrifié pour que tous les hommes puissent être au bénéfice de son œuvre, se son sacrifice expiatoire…

Ce mystère n'avait pas été porté à la connaissance des fils des hommes dans les autres générations comme il a été révélé maintenant par l'Esprit à ses saints apôtres et prophètes – à savoir que les non-juifs ont un même héritage, sont un même corps et participent à la même promesse, en Jésus-Christ, par la bonne nouvelle 7 dont je suis devenu ministre, selon le don de la grâce de Dieu qui m'a été accordée par l'opération de sa puissance. A moi, le moindre de tous les saints, cette grâce a été accordée d'annoncer aux non-juifs, comme une bonne nouvelle, la richesse insondable du Christ et de mettre en lumière pour tous la réalisation du mystère caché de tout temps en Dieu, le créateur de tout ; afin que la sagesse de Dieu, dans sa grande diversité, soit maintenant portée, par l'Eglise, à la connaissance des principats et des autorités dans les lieux célestes selon le projet éternel qu'il a réalisé en Jésus-Christ, notre Seigneur. (Ephésiens 3.8-11)

Dans le Christ, le mur de séparation est brisé (Ephésiens 2:14), Juifs et Non-Juifs ont la même place devant Dieu.  Ceci impose pour l’homme juif un immense effort de compréhension, la lecture correcte de ses propres prophètes, et l’acceptation du fait que la bénédiction étendue aux nations répond bien à la nature profonde du Créateur, car Il est le Créateur de tous… 
 
Ce mystère a été révélé par les apôtres et prophètes, ces derniers sont, à l’évidence, des chrétiens comme il est cité dans l’épître aux Corinthiens (1 Cor.12:28-29, 14:29,32). Ainsi, Paul ne revendique absolument pas que cette révélation lui ait été directement communiquée, mais il est chargé de l’annoncer.  L’histoire de cette révélation de la grâce étendue aux non-juifs doit être bien comprise, car cela avait été caché aux juifs eux-mêmes jusqu’à la venue du Messie, quoique le message de miséricorde qui leur était confié ait toujours eu une visée universelle. 

Et l'Éternel avait dit à Abram : Va-t'en de ton pays, et de ta parenté, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai ; et je te ferai devenir une grande nation et je te bénirai, et je rendrai ton nom grand, et tu seras une bénédiction et je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront ; et en toi seront bénies toutes les familles de la terre.  (Genèse 12:1-3)

 
LE DEVOILEMENT AUX NATION DU MYSTERE CACHE

1. Le message est donné par Jésus :

Après avoir autrefois, à bien des reprises et de bien des manières, parlé aux pères par les prophètes, Dieu nous a parlé, en ces jours qui sont les derniers, par un Fils qu’il a constitué héritier de tout et par qui il a fait les mondes… (Hébreux 1.1-2)

2. L’appel de Paul à annoncer la grâce aux non-juifs fut prophétisé à Ananias, à Damas, lors de la conversion de Paul :

Va, car cet homme est l’instrument que j’ai choisi pour porter mon nom devant les nations et les  rois, comme devant les Israélites. (Actes 9.15)

3. Tandis que Paul est à Damas, ou en Arabie (Galates 1:17), Pierre comprend que la bénédiction est étendue aux nations.  Cela lui est révélé dans la vision qu’il eût lorsqu’il fut envoyé vers le centurion Corneille, et qui lui fit dire ensuite :

En vérité, je comprends que Dieu n’est pas partial, mais qu’en toute nation celui qui le craint et pratique la justice est agréé de lui. (Actes 10.34-35)

4. Appelé de Tarse pour séjourner à Antioche, après un certain temps, Paul fut envoyé en mission par les prophètes et les anciens de l’assemblée de cette ville :

Mettez à part Barnabé et Saul pour l’œuvre à laquelle je les ai appelés. (Actes 13.3)

5. Cette mission fut confirmée par Pierre et les anciens de l’assemblée à Jérusalem : 

Ayant reconnu la grâce qui m'a été donnée, Jacques, et Céphas, et Jean, qui étaient considérés comme étant des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d'association, afin que nous allassions vers les nations… (Galates 2:9)

 

 
EN CONCLUSION

Paul, comme tous les messagers de la grâce, communique une bonne nouvelle qui dépasse l’entendement de l’homme.  Parlant de la coexistence des promesses faites à Israël avec la bénédiction annoncée en Christ, il s’écriera :

Oh profondeur de la richesse, de la sagesse et de la connaissance de Dieu ! Que ses jugements sont insondables et ses voies incompréhensibles !  En effet, qui a connu la pensée du Seigneur ?  Qui a été son conseiller ?  Qui lui a donné le premier, pour devoir être payé de retour ?   Tout est de lui, par lui et pour lui !  A lui la gloire pour toujours ! Amen !  (Romains 11.33-36)

 

ACCEDER
A L'INDEX
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

10:51 Publié dans Réflexions | Eric

Les commentaires sont fermés.