30/07/2010

Laissez venir à moi...


 

Laissez venir à moi...

Des gens lui amenaient des enfants pour qu'il les touche de la main. Mais les disciples les rabrouèrent. Voyant cela, Jésus s'indigna; il leur dit : Laissez les enfants venir à moi; ne les en empêchez pas, car le royaume de Dieu est pour ceux qui sont comme eux. En vérité, je vous le dis, quiconque n'accueillera pas le royaume de Dieu comme un enfant n'y entrera jamais. Puis il les prit dans ses bras et se mit à les bénir en posant les mains sur eux.
Marc 10.13-16 (Mat.19.13-15, Luc 18.15-17)

Il y a bien des éléments sur lesquels s’arrêter !

  • Le désir des « gens » qui conduisent à Jésus des enfants : ils sont touchés par la douceur et de la grâce qui émanaient du Seigneur Jésus. C’est un point très important pour les enfants.
  • Les disciples qui rabrouent : le sens de l’importance du message de Jésus, ce qui n’est pas faux, car Jésus est prophète… et les prophètes ont des choses graves à dire, cela est évident, mais il n’y a pas de commandements sévères à donner à des enfants. Ils doivent savoir que Dieu aime, qu’Il veut leur bonheur…
  • L’indignation de Jésus : car les disciples devaient comprendre la grâce, laquelle s’exprime par des gestes affectueux. Dieu aime sa créature et veut la bénir… C’est le message essentiel de la « Bonne Nouvelle ».

 
DIEU AIME SA CREATURE ET VEUT LA BENIR !

La recherche des brebis

Le "travail de Dieu" (Jean 5:17). La recherche des brebis et les soins prodigués.

Car, ainsi dit le Seigneur, l'Éternel : Me voici, moi, et je rechercherai mes brebis, et j'en prendrai soin. Comme un berger prend soin de son troupeau au jour où il est au milieu de ses brebis dispersées, ainsi je prendrai soin de mes brebis, et je les sauverai de tous les lieux où elles ont été dispersées au jour de la nuée et de l'obscurité profonde.  Et je les ferai sortir d'entre les peuples, et je les rassemblerai des pays, et les amènerai dans leur terre ; et je les paîtrai sur les montagnes d'Israël, auprès des ruisseaux et dans toutes les habitations du pays ;  je les ferai paître dans un bon pâturage, et leur parc sera dans les hautes montagnes d'Israël ; elles seront là, couchées dans un bon parc, et paîtront dans de gras pâturages, sur les montagnes d'Israël. Moi-même je paîtrai mes brebis, et moi je les ferai reposer, dit le Seigneur, l'Éternel. (Ézéchiel 34:11-15)

Mais Jésus leur répondit : Mon Père travaille jusqu'à maintenant, et moi je travaille. (Jean 5:17)

En vérité, en vérité, je vous dis : Celui qui n'entre pas par la porte dans la bergerie des brebis, mais qui y monte par ailleurs, celui-là est un voleur et un larron. Mais celui qui entre par la porte, est le berger des brebis. À celui-ci le portier ouvre ; et les brebis écoutent sa voix ; et il appelle ses propres brebis par leur nom, et les mène dehors. Et quand il a mis dehors toutes ses propres brebis, il va devant elles ; et les brebis le suivent, car elles connaissent sa voix ; mais elles ne suivront point un étranger, mais elles s'enfuiront loin de lui, parce qu'elles ne connaissent pas la voix des étrangers. (Jean 10:1-5)

L’accueil de Dieu

Dieu reçoit les rachetés (Romains 14:3) dans une Nouvelle alliance annoncée pour l’humanité. L’anneau donné au fils prodigue.

Voici, des jours viennent, dit l'Éternel, et j'établirai avec la maison d'Israël et avec la maison de Juda une nouvelle alliance, non selon l'alliance que je fis avec leurs pères, au jour où je les pris par la main pour les faire sortir du pays d'Égypte, mon alliance qu'ils ont rompue, quoique je les eusse épousés, dit l'Éternel. Car c'est ici l'alliance que j'établirai avec la maison d'Israël, après ces jours-là, dit l'Éternel : Je mettrai ma loi au dedans d'eux, et je l'écrirai sur leur cœur, et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple ; et ils n'enseigneront plus chacun son prochain, et chacun son frère, disant : Connaissez l'Éternel ; car ils me connaîtront tous, depuis le petit d'entre eux jusqu'au grand, dit l'Éternel ; car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché. (Jérémie 31:31-34)

Mais le père dit à ses esclaves : Apportez dehors la plus belle robe, et l'en revêtez ; et mettez un anneau à sa main et des sandales à ses pieds ; et amenez le veau gras et tuez-le ; et mangeons et faisons bonne chère ; car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils se mirent à faire bonne chère. (Luc 15:22-24)

La joie de Dieu

Sa joie est d’annoncer une éternité de paix, marquée par des joies simples pour les petits et les aînés (Zacharie 8:1-5). Ce passage illustre l’attention de Dieu à la paix simple qu’il aime apporter, mais le thème est à considérer évidemment dans une perspective prophétique, sachant que le bonheur du racheté, dans l'éternité, répondra à son état dans cette nouvelle situation, comme le bonheur sur la terre est illustré par ces joies simples énoncées par le prophète Zacharie. La joie de Dieu dans ce travail d'amour est soulignée de diverses manières en (Luc 15).

Et la parole de l'Éternel des armées vint [à moi], disant : Ainsi dit l'Éternel des armées : Je suis jaloux pour Sion d'une grande jalousie, et je suis jaloux pour elle d'une grande fureur. Ainsi dit l'Éternel : Je suis revenu à Sion, et j'habiterai au milieu de Jérusalem ; et Jérusalem sera appelée la ville de vérité, et la montagne de l'Éternel des armées, la montagne sainte. Ainsi dit l'Éternel des armées : Il y aura encore des vieillards et des femmes âgées, assis dans les rues de Jérusalem, chacun son bâton à sa main, à cause du nombre de leurs jours. Et les places de la ville seront pleines de jeunes garçons et de jeunes filles, jouant dans ses places. (Zacharie 8:1-5)

Il fallait faire bonne chère et se réjouir ; car celui-ci, ton frère, était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé. (Luc 15:32)

Le travail de Dieu

Amener les hommes à recevoir cette bénédiction (Jean 5:17) qu'Il veut pour eux (1 Tim.2:4), malgré leur culpabilité, et cela en vertu du sacrifice de Christ.

Mais Jésus leur répondit : Mon Père travaille jusqu'à maintenant, et moi je travaille. (Jean 5:17)

Notre Dieu sauveur… veut que tous les hommes soient sauvés et viennent à la connaissance de la vérité. (1 Timothée 2:4)

 
CONSTATER ET CONCLURE POUR SOI-MEME !

Le chemin est ouvert

Le chemin « fermé » par nos fautes est ouvert par le sacrifice de la Croix.

Et l'Éternel Dieu le mit hors du jardin d'Éden, pour labourer le sol, d'où il avait été pris : il chassa l'homme, et plaça à l'orient du jardin d'Éden les chérubins et la lame de l'épée qui tournait çà et là, pour garder le chemin de l'arbre de vie. (Genèse 3:23-24)

Ayant donc, frères, une pleine liberté pour entrer dans les lieux saints par le sang de Jésus, par le chemin nouveau et vivant qu'il nous a consacré à travers le voile, c'est-à-dire sa chair, et ayant un grand sacrificateur établi sur la maison de Dieu, approchons-nous avec un cœur vrai, en pleine assurance de foi, ayant les cœurs par aspersion purifiés d'une mauvaise conscience et le corps lavé d'eau pure. (Hébreux 10:19-22)

A chacun de s'enquérir du Royaume !

Cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses vous seront données par-dessus… (Matthieu 6:33)

Nous n’y voyons pas de règne terrestre, ni une collectivité professant Jésus-Christ, mais une attache personnelle et véritable à Dieu, la liaison avec le Dieu de justice, l’adhésion à ce que Dieu est en lui-même. C’est le caractère de ceux qui manifestent les « béatitudes » : Bienheureux les pauvres en esprit, car c'est à eux qu'est le royaume des cieux, comme Jésus le dit à propos des petits enfants : le royaume de Dieu est pour ceux qui sont comme eux.

Bienheureux les pauvres en esprit, car c'est à eux qu'est le royaume des cieux... (Matthieu 5:3)

 

ACCEDER
A L'INDEX
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

10:44 Publié dans Réflexions | Eric

Les commentaires sont fermés.