19/08/2010

Le Shabbat ! Le repos avec Dieu !


 

Le Shabbat ! Le repos avec Dieu !
 
L'Éternel, ton Dieu,
se réjouira avec joie à ton sujet ;
il se reposera dans son amour
Sophonie 3:17

 
Le « repos de Dieu » est annoncé dès la première page de la Bible ! Qui ne la connaît, cette parole touchant le « septième jour » ?

Et les cieux et la terre furent achevés, et toute leur armée. Et Dieu eut achevé au septième jour son œuvre qu'il fit ; et il se reposa au septième jour de toute son œuvre qu'il fit. Et Dieu bénit le septième jour, et le sanctifia ; car en ce jour il se reposa de toute son œuvre que Dieu créa en la faisant. (Genèse 2:1-3)

Et pourtant Jésus a dit :

Mon Père travaille jusqu'à maintenant, et moi je travaille. (Jean 5:17)

Cette parole nous aide à comprendre le sens de la première page de la Bible, page de sagesse qui montre le travail de Dieu pour l’humanité qu’il a créée ! Nous devons bien comprendre ce qu’est ce « travail » tandis que Jésus prononça ces mots… Dans le cantique que chante Moïse dès la sortie d’Égypte, le peuple étant désormais libéré de la servitude, il prononce ces mots évoquant cette perspective du peuple établi autour de son Dieu, dans la quiétude.

Tu les introduiras et tu les planteras sur la montagne de ton héritage, le lieu que tu as préparé pour ton habitation, ô Éternel ! le sanctuaire, ô Seigneur ! que tes mains ont établi. L'Éternel régnera à toujours et à perpétuité. (Exode 15:17-18)

Vision du peuple groupé autour de Dieu, du peuple établi dans le pays promis, jouissant de cette proximité de Dieu… Telle est l’assurance de Moïse, lorsqu’il chante ce cantique, à peine sorti d’Egypte, assurance pour le peuple d’Israël, mais aussi, nous l'apprenons par ailleurs, annonce du rassemblement des hommes autour de Dieu lors de l'installation de son royaume !

 
LE SHABBAT

Peu de jours après le chant de ce cantique de Moïse, après la sortie d’Égypte, le lieu de servitude, le lieu du « non-repos », Dieu donne à Israël la Manne, ce « pain du ciel », leur donnant chaque matin la provision journalière et, chaque sixième jour de la semaine une double part, afin que, au septième jour, ils puissent jouir du repos.

Voyez que l'Éternel vous a donné le sabbat ; c'est pourquoi il vous donne au sixième jour du pain pour deux jours. Que chacun reste chez lui ; que personne ne sorte du lieu où il est, le septième jour. (Exode 16:29)

C’est là un don de Dieu, un geste de sa grâce… Et de cette grâce, les Israélites devront se souvenir, en conserver le mémorial. Ainsi, quelques semaines plus tard, le Shabbat sera écrit dans la Loi. C’est la quatrième parole du Décalogue (Les dix commandements). Car le peuple, témoin de Dieu, est naturellement conduit à exprimer sa reconnaissance… Car les Israélites ont appris que Dieu veille sur eux, ils ont constaté qu’ils peuvent avoir confiance en Dieu et il est naturel alors de montrer cette confiance en reconnaissant que ce qu’il fit dans le désert…

Souviens-toi du jour du sabbat, pour le sanctifier. Six jours tu travailleras, et tu feras toute ton œuvre ; mais le septième jour est le sabbat consacré à l'Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucune œuvre, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ta bête, ni ton étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, et la terre, la mer, et tout ce qui est en eux, et il s'est reposé le septième jour ; c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du sabbat, et l'a sanctifié. (Exode 20:8-11)

Nous voyons donc ici un geste qui exprime la confiance du peuple d’Israël envers Dieu, et aussi une réponse de reconnaissance envers Dieu « car sa bonté demeure à toujours ».
 
Dans cette quatrième parole du Décalogue, nous lisons aussi la référence à la parole de la Genèse. Il y a un repos de Dieu, une fin au travail de Dieu, et l’homme est convié à jouir de ce repos, et, comme les prophètes l'ont souvent rappelé, ce repos est la fin du travail de Dieu, l'accomplissement de son oeuvre : c’est à cela que l’homme est conduit par tout le travail de Dieu !

 
LES PROPHETES

Le prophète Sophonie, quelque six cent trente ans avant la venue de Jésus-Christ, évoque à son tour ce « repos de Dieu », la fin de Son travail, la présence des rachetés autour de leur Seigneur :

L'Éternel, ton Dieu, au milieu de toi, est puissant ; il sauvera ; il se réjouira avec joie à ton sujet : il se reposera dans son amour, il s'égayera en toi avec chant de triomphe. (Sophonie 3:17)

Oui, l’Ecriture met en avant « le repos », mais non la dolence de vacances, ou la propension à ne rien faire… L’homme porte une charge sur la terre. Il a un poids sur la conscience, et il ne pourrait savoir où son chemin le mène si cela ne lui est pas révélé. Et cet avenir éternel qu’il pressent, comment peut-il savoir s’il se trouve un chemin pour l’atteindre ? Cette parole du prophète Sophonie est une attestation que Dieu n’est pas en repos. Nous pouvons lire cette parole prononcée un siècle avant que Sophonie ne parle, et qui annonce cette nouvelle traversée du désert qu’est l’exil à Babylone :

C'est pourquoi, voici, moi, je l'attirerai, et je la mènerai au désert, et je lui parlerai au cœur ; et de là je lui donnerai ses vignes, et la vallée d'Acor pour une porte d'espérance ; et là elle chantera comme dans les jours de sa jeunesse et comme au jour où elle monta du pays d'Égypte. (Osée 2:14-15)

Et encore cette autre parole, prononcée par le prophète Ezéchiel à Babylone même, lorsqu’il s’adresse à ceux qui sont en exil avec lui. Il parle de la part du Seigneur :

Moi-même je paîtrai mes brebis, et moi je les ferai reposer, dit le Seigneur, l'Éternel. La perdue, je la chercherai, et l'égarée, je la ramènerai, et la blessée, je la banderai, et la malade, je la fortifierai ; mais je détruirai la grasse et la forte. Je les paîtrai avec jugement. (...) Et je susciterai sur eux un pasteur qui les paîtra, mon serviteur David : lui les paîtra, et lui sera leur pasteur. (Ézéchiel 34:15-16,23)

Ces textes, parmi bien d’autres, montrent le travail incessant de Dieu qui prépare les hommes à recevoir la paix et jouir de ces conditions de vie nouvelles qu’il prépare autour du Fils de David. Mais l’homme a sa propre responsabilité, le chemin de la paix n’est pas « d’office » ouvert pour lui…

C'est pourquoi, comme dit l'Esprit Saint : «Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs…  … Ils s'égarent toujours dans leur cœur et ils n'ont point connu mes voies. Ainsi je jurai dans ma colère : S'ils entrent dans mon repos ! » (Hébreux 3:7-8,10-11, Psaume 95:11)

 
LA BONNE NOUVELLE

Mais comment trouver accès à ce repos avec Dieu ? C’est la Bonne Nouvelle, l'Évangile ! Jésus Christ est venu et a proclamé :

Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous, et apprenez de moi, car je suis débonnaire et humble de cœur ; et vous trouverez le repos de vos âmes. Car mon joug est aisé et mon fardeau est léger. (Matthieu 11:28-30)

Et c’est une joie pour Lui lorsqu’un homme reçoit son message de paix, son annonce du repos pour l’âme :

Je vous dis, qu'ainsi il y aura de la joie au ciel pour un seul pécheur qui se repent, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de repentance. (Luc 15:7)

Et d’ajouter encore, à propos de ceux qui sont autour de leur Berger :

Ils n'auront plus faim et ils n'auront plus soif, et le soleil ne les frappera plus, ni aucune chaleur, parce que l'Agneau qui est au milieu du trône les paîtra et les conduira aux fontaines des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. (Apocalypse 7:16-17)

Car l’éternité nous est ainsi proposée, dans la quiétude et le bonheur de l’accomplissement du plan de Dieu, lorsque le « travail de Dieu » sera achevé, selon ce que nous avons lu à la première page de la Bible. Nous lisons à la dernière page du Livre :

Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux ; et la mort ne sera plus ; et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni peine, car les premières choses sont passées. (Apocalypse 21:4)

 

ACCEDER
A L'INDEX
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

12:00 Publié dans Lectures transversales | Eric

Les commentaires sont fermés.