18/08/2010

Jésus, le Serviteur, vénère le Père


 

Jésus, le Serviteur, vénère le Père
 
Je te loue, ô Père, Seigneur du ciel et de la terre,
parce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents,
et que tu les as révélées aux petits enfants.
Luc 10:21

 
Cette question d'un lecteur est extrêmement importante : "Si Jésus est Dieu, comment pouvait-il vénérer Dieu ?"  Il est vrai que pour un chrétien la question ne se pose pas du fait qu’il reçoit l’Evangile tel qu’il est écrit. L’Evangile selon Jean exprime clairement :

Au commencement était le Verbe (la Parole), le Verbe était auprès de Dieu ; le Verbe était Dieu… Le Verbe s’est fait chair…  (Jean 1:1,14)

Mais la question est bien judicieuse, et d’ailleurs partagée par nombre d’hommes recevant pour vraie l’existence de Dieu.

 
PREALABLE

L’homme a tendance à juger des choses qui sont hors de son propre monde selon les préceptes de sa logique, de sa raison. Hors, si ce qui est dans ce monde est régi par cette rationalité, celle-ci ne peut être raisonnablement appliquée à ce qui est hors du monde créé, en dehors donc de la sphère de sa rationalité.
 
Ainsi, juger de la nature divine, du Créateur, sur nos propres références d’êtres créés est une extrapolation audacieuse. En toute logique, nous ne pouvons atteindre à ce qui est hors de la Création que par ce qui nous est révélé, non par nos raisonnements. Nous ne ferions de cet « au-delà » qu’une transposition de notre vécu, ce qui n’est pas rationnel.
 
Pour se faire l’idée de l’existence d’un Créateur, un homme peut y arriver par sa réflexion, mais pour connaître ce Créateur, son être, sa pensée, son but… cela ne peut être connu que par la révélation.

Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l'Éternel : car comme les cieux sont élevés au-dessus de la terre, ainsi mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées. (Ésaïe 55:9)

Il est écrit que l’homme a été créé à l’image de Dieu (Genèse 1:26,27). Est-ce pour autant que Dieu est à l’image de l’homme ? Evidemment non ! Devant notre photo, en deux dimensions, nous pouvons nous exprimer en disant « c’est moi ». Mais en réalité ce n’est pas « moi », c’est une représentation partielle (en deux dimensions et non trois pour nous en tenir à ce seul aspect).
 
Ainsi, nous ne pouvons pas envisager que Dieu soit à l’image de l’homme. Une évidence, comme nous le lisons dans les versets précités.

 
DIEU SE FAIT HOMME !

Dieu, dans la gloire inaccessible, se manifeste en Jésus, vrai homme sur la terre.
 
Cela est déjà envisagé au Livre de la Genèse, lorsqu’il est rapporté le récit de l’annonce de la destruction de Sodome et Gomorrhe. Trois hommes apparaissent à Abraham. Il les invite, les trois, à partager un repas, puis nous voyons d’une part deux d’entre eux – c’étaient des messagers de Dieu envoyés pour avertir Sodome. Et ensuite nous lisons qu’Abraham parle avec le troisième, et il est dit que le Seigneur parlait à Abraham… (Genèse 18 et 19)
 
Le Nouveau Testament, outre les affirmations de la divinité de Jésus, exprime la venue de Celui qui sera appelé le Fils de Dieu. Nous citons deux passages parmi d’autres :

Car en lui habite toute la plénitude de la déité corporellement. (Colossiens 2:9)

Qu’il y ait donc en vous cette pensée qui a été aussi dans le christ Jésus  lequel avait la condition de Dieu, n’a pas regardé comme un objet à ravir d’être égal à Dieu,  mais s’est anéanti lui-même, prenant la forme d’esclave, étant fait à la ressemblance des hommes ; et, étant trouvé en figure comme un homme, il s’est abaissé lui-même, étant devenu obéissant jusqu’à la mort, et à la mort de la croix. C’est pourquoi aussi Dieu l’a haut élevé et lui a donné un nom au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus se ploie tout genou des êtres célestes, et terrestres, et infernaux,  et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. (Philippiens 1:5-11)

L’Ecriture nous parle bien d’un « anéantissement » volontaire, ce terme n’est peut-être pas le plus précis, mais pour Celui qui a la nature de Dieu, c’est bien exprimer cet abandon volontaire des attributs de la nature divine pour apparaître sur la terre et pratiquer une vie d’homme, accomplissant ce qui était annoncé par les prophètes d’Israël :

C'est pourquoi le Seigneur, lui, vous donnera un signe : Voici, la vierge concevra et elle enfantera un fils, et appellera son nom Emmanuel ("Dieu avec nous") [...] Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné, et le gouvernement sera sur son épaule ; et on appellera son nom : Merveilleux, Conseiller, Dieu fort, Père du siècle, Prince de paix. À l'accroissement de son empire, et à la paix, il n'y aura pas de fin, sur le trône de David et dans son royaume, pour l'établir et le soutenir en jugement et en justice, dès maintenant et à toujours. (Esaïe 7:14, 9:6-7)

 
L'HOMME CHRIST JESUS VENERE LE PERE

Accomplissant volontairement une vie d’homme, il a pris la position de Fils devant son Père et, à ce titre vénère son Père. Comment eût-il pu en être autrement ? Il fournit le modèle pour tous les croyants, il vit dans l’obéissance (ce qui devait être le cas de tout homme devant son Créateur), et se présente comme le Serviteur parfait de Dieu...
 
Pouvait-il se présenter ainsi, comme serviteur, autrement q u’en vénérant son Père qui est dans les Cieux ? Ainsi, Jésus se présente comme le Serviteur parfait, tel qu’annoncé par les prophètes, et à ce titre vénère Dieu, l’appelant “Père”, car il s’est défait de ses attributs divins.
 
Et le chrétien Le reconnaît comme Dieu, ainsi que le fit Thomas, l’apôtre, après la résurrection du Seigneur, en lui disant :

Et huit jours après, ses disciples étaient de nouveau dans la maison, et Thomas avec eux. Jésus vient, les portes étant fermées ; et il se tint au milieu d'eux et dit : Paix vous soit ! Puis il dit à Thomas : Avance ton doigt ici, et regarde mes mains ; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté ; et ne sois pas incrédule, mais croyant. Thomas répondit et lui dit : Mon Seigneur et mon Dieu ! (Jean 20:26-28)

 

ACCEDER
A L'INDEX
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

12:00 Publié dans Jésus Christ | Eric

Les commentaires sont fermés.